Prix des Grands Julievillois

En 2015, la Ville de Sainte-Julie s’est dotée d’un Ordre du mérite qui porte le nom de Prix des Grands Julievillois. Ce prix, aussi rare que prestigieux, est réservé aux personnes qui se démarquent de façon exceptionnelle par leur engagement et leurs réalisations au bénéfice de l’ensemble de la population.

Catégories

Cet Ordre du mérite municipal couronne des récipiendaires dans quatre catégories distinctes. Ces catégories sont :

INSPIRATION (sportif, artiste, écrivain, scientifique, personnalité publique, environnementaliste, professeur, entraîneur, etc.)

  • Cette catégorie vise les citoyens qui, par leur réussite, par leur œuvre ou par leurs actions, deviennent des modèles et des sources d’inspiration pour l’ensemble de la communauté ou contribuent au rayonnement de Sainte-Julie.

DÉVELOPPEMENT (personne qui se démarque par ses réalisations dans les domaines de l’économie, l’aménagement du territoire, l’environnement, l’engagement corporatif, la responsabilité sociale, etc.)

  • Cette catégorie vise les citoyens ou les entreprises qui favorisent le développement de Sainte-Julie. Elle s’adresse également aux citoyens dont la réussite a contribué à l’essor de la ville.

HUMANITÉ (bénévole ou personne ayant fait preuve d’un engagement humanitaire exceptionnel ou ayant accompli un acte héroïque, etc.)

  • Cette catégorie vise les citoyens qui se sont illustrés par leur engagement, dévouement, bénévolat, altruisme, etc.

DÉCOUVERTE (personne qui se démarque par ses réalisations récentes dans les milieux communautaire, sportif, culturel, entrepreneurial, etc., étudiant qui présente un parcours exceptionnel, etc.)

  • Cette catégorie vise toute personne qui devient un nouveau modèle pour la communauté ou toute personne dont les accomplissements génèrent des changements positifs dans la société.

Conditions générales d’admissibilité

Pour être admissible au Prix des Grands Julievillois, il faut :

  • Que le candidat (citoyenne/entreprise/commerce/promoteur) demeure ou soit localisé à Sainte-Julie;
  • Que la candidature soit soumise par une autre personne que le candidat lui-même, et ce, avant la date limite;
  • Que la candidature soit accompagnée d’une lettre de référence signée par une autre personne que celle qui présente la candidature et que cette lettre témoigne des réalisations du candidat (témoignage d’un bénéficiaire, d’un collègue, etc.);
  • Que le candidat soit disponible dans la soirée du jeudi 24 octobre 2019 (obligatoire).

Le jury se réserve le droit de ne pas remettre des prix dans toutes les catégories.

Le nom et la photographie de tous les récipiendaires seront rendus publics.

Comment présenter une candidature?

Date limite : 21 juillet 2019 à 23 h 59

Sur Internet :

Sur format papier :

  • Utiliser les copies papier disponibles à l’hôtel de ville et à la bibliothèque municipale. Joindre un document en annexe si l’espace disponible pour répondre aux questions n’est pas suffisant. Une fois que le formulaire est rempli, il est possible de le remettre au personnel de ces deux points de service ou encore de le transmettre par courriel ou par la poste à l’adresse indiquée ci-dessous.

Comité du Prix des Grands Julievillois
Ville de Sainte-Julie
1580, chemin du Fer-à-Cheval
Sainte-Julie (Québec) J3E 2M1

Sélection des candidatures

C’est le Comité du Prix des Grands Julievillois qui reçoit, analyse et sélectionne les candidatures.

CRITÈRES

Les critères utilisés pour évaluer les dossiers sont les suivants :

  • Degré d’engagement (temps consacré, tâches et accomplissements, etc.)
  • Durée de l’engagement (depuis quand le candidat s’illustre-t-il par ses réalisations ou pendant combien de temps a-t-il été actif, etc.)
  • Portée de l’engagement (nombre de personnes qui bénéficient des réalisations ou actes du candidat, impact sur le milieu, etc.)
  • Rayonnement des actions (renommée du candidat, reconnaissance de ses actions dans le milieu, etc.)
  • Concordance entre la candidature et la définition de la catégorie dans laquelle elle est soumise.

Formulaire de mise en candidature

  • Prix des Grands Julievillois 2019

    Samuel Sirois – Catégorie Inspiration

    Gagnant de la sélection canadienne du Bocuse d’Or 2019, Samuel Sirois représentera le Canada à la finale des Amériques au printemps 2020. Diplômé de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et oeuvrant dans le milieu de la restauration depuis de nombreuses années, ce chef passionné transmet sa passion en enseignant la cuisine et la cuisine supérieure à l’ITHQ depuis septembre 2016. Il est une inspiration pour ses jeunes étudiants et leur démontre que tout est possible, qu’avec du travail et de la persévérance, un rêve peut devenir réalité.

    Vidéo hommage - Samuel Sirois

    Marie-Josée Smith – Catégorie Développement

    Copropriétaire de la firme HigginsSmith Tl, Marie-Josée Smith est une femme engagée dans son entreprise, sa vie personnelle et dans sa communauté notamment auprès de la maison de soins palliatifs la Source bleue. Son entreprise connaît une croissance exceptionnelle depuis sa fondation en 2017 et a été sélectionnée dans le cadre de nombreux prix. Active au sein du conseil d'administration de la Chambre de commerce Mont-Saint-Bruno, sa candidature a récemment été retenue pour faire partie de la cohorte 2019 du « Leadership au féminin » de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud. Accordant beaucoup d’importance à la qualité du français, elle a également mis sur pied un projet de bourse en informatique au Cégep Édouard-Montpetit et au Cégep de Sherbrooke.

    Vidéo hommage - Marie-Josée Smith

    Julie Aubé et Geneviève Landry – Catégorie Découverte

    Ces deux enseignantes en première année de l’école Arc-en-Ciel ont décidé de joindre leurs passions pour l’éducation et la nature pour faire vivre à leurs élèves un projet novateur de classe à l’extérieur une demi-journée par semaine beau temps, mauvais temps. Les bienfaits ont été nombreux, les apprentissages bien présents et la motivation a été au rendez-vous pour leurs jeunes élèves. En plus de travailler à l’élaboration du projet et à la planification des cours, les professeurs ont dû trouver du financement afin que le projet n’engendre aucun coût supplémentaire pour les parents.

    Vidéo hommage - Julie Aubé et Geneviève Landry

  • Prix des Grands Julievillois 2017

    Alain Bourdages - Catégorie Inspiration

    M. Alain Bourdages, athlète et instructeur à l’École de karaté Sankudo, a été honoré dans la catégorie Inspiration pour ses accomplissements et performances de haut niveau, mais aussi pour son dévouement auprès de la jeunesse et son rayonnement en tant que leader inspirant pour l’ensemble de la communauté.

    André Desjardins - Catégorie Développement

    M. André Desjardins, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins du Grand-Coteau depuis 33 ans et administrateur de l’organisation depuis près de quatre décennies, a été nommé dans la catégorie Développement pour sa contribution à l’essor de la communauté, mais aussi pour son implication bénévole et ses nombreuses initiatives pour soutenir le milieu communautaire.

    Denis Poulin - Catégorie Humanité

    M. Denis Poulin, propriétaire des entreprises julievilloises Clauma Sport et le Centre de la machine à coudre, a reçu le prix dans la catégorie Humanité pour son bénévolat de longue date et son implication soutenue auprès de nombreux organismes à but non lucratif locaux, dont le Club Lions, la Maison Victor-Gadbois et la Clé des champs.

    Geneviève Carle - Catégorie Découverte

    Mme Geneviève Carle, présidente des Services CGC et associée du Groupe Conseil Larouche & associés, a reçu le prix dans la catégorie Découverte en tant qu’entrepreneure locale qui s’est démarquée à l’international, et ce, tout en oeuvrant bénévolement pour le Centre de femmes Entre Ailes de Sainte-Julie et en organisant diverses campagnes de financement.

  • Prix des Grands Julievillois 2015

    Réjean Plamondon - Catégorie Inspiration

    M. Réjean Plamondon réside à Sainte-Julie depuis 35 ans. Il est à la fois scientifique, écrivain et poète.

    Sur le plan de la carrière, il s’est notamment démarqué en tant que directeur général de l’École Polytechnique de 1998 à 2002 et à titre de professeur, également à l’École Polytechnique, où il a formé plus de 3000 ingénieurs en génie électrique ou biomédical.

    Il a aussi reçu de nombreux prix nationaux et internationaux en reconnaissance de son leadership et de son engagement à l’égard de la recherche et de l’enseignement supérieur au Canada et à l’étranger.

    Sur le plan scientifique, il est fondateur du laboratoire Scribens, un groupe de recherche spécialisé dans l’analyse et le traitement automatique de l’écriture manuscrite pour déceler, par exemple, certains troubles neurologiques ou un risque d’AVC.

    Titulaire de nombreux brevets, il compte plus de 350 publications scientifiques et ses travaux ont été couronnés l’une des deux découvertes de l’année par Québec Science en 1995.

    Son oeuvre présente un rayonnement international alors que ses techniques sont utilisées dans 46 pays.

    Il participe également à des émissions de Radio-Canada et diverses chaînes télévisées pour vulgariser ses découvertes au grand public et simplifier les sujets les plus complexes.

    En tant qu’écrivain et poète, il a publié trois recueils, une nouvelle, un conte pour enfants en plus de collaborer à plusieurs publications. Il participe également à plusieurs lectures de poésies.

    Vidéo hommage - Réjean Plamondon

    Gabriel Lussier - Catégorie Développement

    M. Gabriel Lussier a modifié le paysage économique de Sainte-Julie. Il a débuté sa carrière en 1967 chez lui, à Sainte-Julie en achetant un camion dont il a revendu des pièces.

    De fil en aiguille, il a su faire prospérer son entreprise, Camions Lussier-Lussicam, de sorte qu’elle compte aujourd’hui plus de 400 employés répartis dans quatre villes, dont 225 à Sainte-Julie seulement. Son entreprise transige même à l’international aujourd’hui.

    Grâce à son entreprise, cet homme d’affaires a permis à plusieurs familles de vivre et de prospérer à Sainte-Julie. Il soutient également la communauté depuis plus de 60 ans è titre de partenaire de l’aréna ou du Défilé de Noël, par exemple.

    Encore aujourd’hui, à 77 ans, il est toujours aussi présent dans son entreprise, mais aussi auprès de ses employés, qui constituent une véritable famille, ainsi que pour ses clients.

    Il voyage encore à travers le monde pour faire connaître son entreprise. Pour toutes ces raisons, il est reconnu comme un modèle de persévérance et de ténacité.

    Vidéo hommage - Gabriel Lussier

    Léon Thériault - Catégorie Humanité

    M. Léon Thériault cumule les réalisations bénévoles dans les domaines sportif, humanitaire ou social.

    En 1978, il a fondé le club de patinage de vitesse les Fines lames de Sainte-Julie. Il s’est consacré à cet organisme corps et âme pendant plus de 30 ans. Par la suite, il a mis sur pied l’organisme les Vélomanes de Sainte-Julie, qui compte aujourd’hui plus de 180 membres.

    Il est aussi celui qui a permis au Julie-Tour de Sainte-Julie de voir le jour. Cet événement rassembleur et annuel, accueille chaque 24 juin plusieurs familles julievilloises venues célébrer à vélo.

    En 1988, il a acheté, en commandite, des tricycles pour les aînés de Sainte-Julie pour inciter les personnes âgées à se déplacer de façon active. Il s’empressait également de réparer lui-même les tricycles endommagés et ce, gratuitement. En 1989, il a aussi lancé le premier Tour de la montagne, qui a eu lieu pendant plusieurs années. Cette activité visait à amasser des fonds pour lutter contre l’ataxie de Friedreich.

    En 1997, il a fondé l’école de patinage de roues alignées T-Roule. Cette école de patinage, qui existe depuis bientôt 20 ans, a contribué à la richesse sportive julievilloise. L’année suivante, il a fondé les midis-patins, qui permettent aux citoyens de patiner fréquemment.

    Dès l’an 2000, il a aussi fait partie du comité organisateur et présidé le comité chargé de préparer la fête du 150e anniversaire de la Ville de Sainte-Julie.

    En 2004, il a initié le Tour du Silence de la Rive-Sud de Montréal, un événement annuel qui commémore les cyclistes victimes de la route.

    Au cours des dernières années, il a aussi milité pour l’implantation d’un piste cyclable sur le rang des Vingt-Cinq, entre Saint-Bruno et Sainte-Julie, donné des cours bénévolement sur le civisme en vélo, tenu des campagnes pour promouvoir la sécurité routière et mené quantité d’autres projets.

    Vidéo hommage - Léon Thériault

    André Savaria - Mention spéciale

    M. André Savaria a été élu conseiller municipal en 1972. Puis en 1975, il a été désigné maire pour remplacer Roland St-Pierre. Il avait alors 42 ans. Il est demeuré maire jusqu’en 1980.

    Parmi ses principaux dossiers, il a finalisé l’approvisionnement en eau potable, créer un fonds industriel, adopté un plan directeur des loisirs, fondé l’Office municipal d’habitation, participé à l’établissement de la bibliothèque, contribué à l’agrandissement du pavillon Jules-Choquet et du garage municipal, entre autres.

    Il a été le directeur-gérant de la CO-OP de Sainte-Julie pendant plus de cinquante ans.

    M. Savaria a également été très actif dans le domaine communautaire, spécialement en participant au Comité des loisirs, un organisme dont les nombreuses réalisations font encore partie du décor julievillois (patinoires, terrains de balle, piscine extérieure et chalet). Il a aussi contribué à la création de l’aréna de Sainte-Julie, en plus d’être marguillier à l’église sur la rue Principale, dont il a participé à la rénovation intérieure et extérieure.

    Yvon Major - Mention spéciale

    M. Yvon Major est entré sur la scène politique municipale julievilloise en 1984 à titre de conseiller municipal. À l’âge de 54 ans, il a été élu maire en octobre 1993. Il est devenu maire à temps plein en 1997, après avoir décidé de prendre sa retraite pour se consacrer à ses concitoyens à temps plein. Il fut nommé préfet de la MRC de Lajemmerais à la fin de l’an 2000.

    M. Major est demeuré maire jusqu’en 2005. Il a toujours supporté les initiatives locales et encouragé les bénévoles. De plus, il a oeuvré personnellement au sein de divers organismes : Association du hockey mineur, Centre sportif, Club Optimiste, HLM de Sainte-Julie, Commission des finances, Régie intermunicipale de l’eau potable, CLD de Lajemmerais, Centre de la culture et du sport de Sainte-Julie, etc.

    On lui a toujours reconnu un grand leadership, lui qui s’est fait connaître comme un homme capable de mobiliser les énergies dans l’atteinte d’objectifs bien définis.