Tendance Zéro Déchet - Journal de bord

Lancement
Les coûts du zéro déchet
L'épicerie
Les animaux de compagnie 
L’heure des choix à l’épicerie 
Tendre vers le zéro déchet même à Noël 
Faire valoir ses choix à Noël 
Les cadeaux 
Soirée de lancement - 23 octobre 2019

Le coup d'envoi du programme Tendance Zéro Déchet a été donné le 23 octobre dernier. Les 10 foyers qui participent au projet ont fait connaissance et ont rencontré la Coop Incita qui les accompagnera pendant les 6 prochains mois. En plus de tester eux-mêmes le tri efficace dans les bons bacs, les familles en ont appris davantage sur les 5R: Refuser, Réduire, Réutiliser et Réparer ainsi que Recycler et composter. Finalement, les participants ont assisté à une conférence de Mélissa de la Fontaine, autrice du récent livre Tendre vers le zéro déchet et consultante zéro déchet. Prochainement, ils auront une première rencontre individuelle et la première pesée de leurs déchets.

Le zéro déchet, ça coûte cher ? - 8 novembre 2019

Est-ce qu’une démarche zéro déchet affecte automatiquement le budget familial? Les adeptes de ce mode de vie se procureront souvent des denrées en vrac pour réduire les emballages même si le coût du vrac est plus cher dans certains cas. Toutefois, comme une des suggestions du zéro déchet est de réduire notre consommation pour se limiter à nos besoins, il est possible de délaisser l’achat d’autres produits moins indispensables pour équilibrer le tout.  

Par exemple, débourser davantage pour un savon à lessive bio au lieu d’acheter le merveilleux produit miracle anti tache dont vous ne vous servez finalement que rarement. Ou acheter en vrac la quantité demandée d’épices piri piri pour une recette au lieu de la bouteille complète. Pour faire les courses courantes en vrac, inutile de se procurer une multitude de contenants neufs. Regardez dans vos armoires! Vous trouverez tout le nécessaire sans acheter de nouveaux bocaux, de jolis sacs, ou de gadgets à la mode.

Et si acheter n’était pas la première solution?  Emprunter un tournevis à un voisin, louer un motoculteur pour le jardin, partager une machine à coudre avec maman, choisir une commode usagée pour le petit dernier, récupérer des vêtements dans les friperies, sont autant de façon de réduire notre consommation de produits neufs et emballés.

Le zéro déchet c’est se questionner sur la pertinence de chaque achat, mais aussi en fonction de nos valeurs. Suis-je prêt à payer plus cher pour encourager les produits locaux ou de qualité durable?  Un regard sur l’impact complet de la démarche permettrait sans aucun doute d’équilibrer un budget, parce que moins consommer, c’est moins dépenser! Votre démarche suscite des commentaires? Vous dépensez beaucoup d’énergie à convaincre les autres du bienfondé de cette tendance?  En respectant votre entourage dans leur environnement et en demandant qu’il respecte vos choix ZD chez vous, la formule devrait être gagnante.

L'épicerie - 11 novembre 2019

Comment réduire les emballages à l’épicerie? Quoi? Apportez mes contenants à l’épicerie? Bien oui! Du marché d’alimentation régulier aux épiceries qualifiées zéro déchet, chaque commerce offre des possibilités de vrac.

Avant de partir, assurez-vous d’avoir vos sacs réutilisables et choisissez un produit pour lequel votre effort sera dirigé aujourd’hui, cette semaine ou ce mois-ci. Vous n’avez pas besoin de tout changer en même temps! Votre rythme sera le bon. Par exemple, pour remplacer les petits sacs de plastique, vous pourriez utiliser des sacs de tissu en filet pour les fruits et légumes. Réutilisables, ils permettent de bien distinguer le code des aliments. Vous pourriez aussi décider d’apporter des sacs en tissu lavable pour acheter vos légumineuses, noix et bonbons en vrac ou votre sac pour y mettre votre pain à la boulangerie. Une taie d’oreiller propre dépareillée peut servir à cet usage.

Éventuellement, ces petits gestes s’accumuleront et deviendront des habitudes. Vous ajouterez des contenants pour le poisson, les huiles, les pâtes alimentaires…Découvrez toutes les options offertes par votre épicier préféré! 

Vous souhaitez faire l’expérience d’une épicerie zéro déchet? Apportez un contenant propre pour chaque produit désiré et arrivez les mains propres ou lavez-les sur place. Une balance sera à votre service. Vous devrez peser et inscrire le poids sur chacun de vos contenants. Des ustensiles seront à votre disposition pour les remplir des matières désirées. Replacez les ustensiles au même endroit et fermez les couvercles. Le remplissage de certains produits peut être plus délicat. Les préposés se feront un plaisir de vous aider même si parfois il faudra être un peu patient. Ah oui, vous ne devrez jamais remettre de denrées dans le contenant du commerçant. Bonne épicerie!

 Les animaux de compagnie - 18 novembre 2019

C’est possible de tendre vers le zéro déchet quand on vit avec un animal de compagnie? En tant qu’heureux propriétaire responsable de cet animal, il est essentiel en tout temps de répondre aux besoins et au bien-être de celui-ci. Aucun compromis ne doit être fait à cet égard, malgré la production inévitable de déchets qu’implique la présence d’un animal dans un foyer. Ceci dit, la gestion des déchets produits par un animal peut être différente d’une MRC à l’autre. Sainte-Julie étant desservi par la MRC de Marguerite d’Youville, voici comment traiter les matières de vos compagnons à quatre pattes :

Dans l’Organibac, vous pouvez déposer de la nourriture ou des biscuits pour animaux, les excréments, la litière en papier, en sciure de bois ou même compostable, si ces matières ne sont pas dans des sacs de plastique (même compostables ou biodégradables). Aucune litière agglomérante n’est acceptée, ni les griffes et poils. Pour prolonger la durée de la litière agglomérante, vous pouvez retirer les rejets (urine et excrément) et les mettre dans des sacs de plastique avant de les déposer au bac noir. Une belle façon de mettre à profit les sacs que vous n’aurez pu éviter. Côté nourriture, il existe des options en vrac. Assurez-vous toutefois de la qualité nutritive de cette nourriture afin qu’elle convienne au régime de votre animal. Sinon, pour réduire les emballages, choisissez plutôt les gros formats à votre animalerie locale. Il est aussi possible de cuisiner la nourriture pour votre animal mais il est impératif pour sa santé que la recette soit approuvée par un vétérinaire. Bref, on peut difficilement réduire les matières résiduelles produites par un animal de compagnie, quel qu’il soit, mais il faut à tout le moins les gérer adéquatement.  Il vous revient d’accepter cette réalité et les limites qui y sont liées. Et profitez simplement du bonheur que votre animal vous apporte!

L’heure des choix à l’épicerie - 23 novembre 2019

Comment faire les bons choix à l’épicerie lorsque certains produits ne sont pas offerts en vrac, que l’épicerie en vrac n’est pas accessible, que vous n’avez pas vos contenants ou tout simplement pas le temps? Si possible, choisissez des contenants consignés, comme en offrent les épiceries zéro déchet pour certaines denrées. Entre un contenant consigné en aluminium ou en verre, optez pour celui en verre. Bien que les deux matières soient recyclables à l’infini, le verre peut être nettoyé et réutilisé plutôt que d’être retransformé.

Pour les produits emballés, choisissez du plastique compostable plutôt que recyclable. La différence entre les deux matières dépend du traitement qu’on lui réserve. Ainsi, à Sainte-Julie, le plastique recyclable ira au bac bleu alors que le compostable ne va pas ni au recyclage, ni dans l’organibac. La raison est simple : le temps passé à usine de biométhanisation est insuffisant pour permettre le compostage. Il se retrouvera donc enfoui comme un déchet ultime. Rappelez-vous aussi que parfois, un emballage peut prolonger la durée de vie d’un aliment évitant ainsi le gaspillage. À Sainte-Julie, tous les plastiques sur lesquels est indiqué un chiffre de 1 à 5 sont recyclés. Regardez bien avant de choisir et d’en disposer. Par la suite, rincez vos contenants pour réduire les odeurs et les risques de contamination des matières. Le papier et le carton vont dans le bac bleu sauf s’ils sont souillés, où vous pourrez alors les déposer dans l’organibac.

On peut également pousser notre réflexion jusqu’au choix des aliments. Vous hésitez entre une tomate produite au Québec et une provenant du Mexique? Une analyse globale de la production est nécessaire pour y voir clair. Il faut tout considérer. Agriculture biologique ou usage de pesticides, trajet en camion directement du champ mexicain ou mûri dans une serre locale avec chauffage au mazout en hiver… Bref, les solutions parfaites sont rares. Faites des choix éclairés selon vos valeurs et les meilleures alternatives pour vous.

Tendre vers le zéro déchet même à Noël - 3 décembre 2019

Un mois après le début de l’aventure, les familles se sont réunies à nouveau et réalisent que tendre vers le zéro déchet demande des efforts. Des actions positives ont été réussies, comme amener un conjoint à participer ou utiliser des mouchoirs réutilisables. Mais des difficultés se sont aussi présentées à cause de leurs nouvelles connaissances sur les types de matières. Si avant, certains déposaient des résidus au recyclage en se disant qu’une fois au centre de tri, tout se règle comme par magie, maintenant, ils prennent le temps de se questionner afin d’en disposer. Leur plus grande découverte est la prise de conscience de la quantité de déchets générés par leur famille. Pour cet atelier sur la thématique de Noël, les familles se sont questionnées : est-ce que la tendance zéro déchet a sa place en ces temps de réjouissances? La réponse est OUI! Il y a autant de possibilités qu’il y a de familles. Il suffit de choisir ce qui vous convient. Sapin naturel ou artificiel? Retenez qu’un sapin artificiel devra servir au moins 20 ans pour équilibrer son impact environnemental, qu’un sapin naturel devra sans faute être composté et que oui, l’option de ne pas en faire est envisageable. Réutilisez aussi longtemps que possible vos décorations existantes. Après tout, vous n’en profitez que quelques semaines par années. Vous préférez les changer? Trouvez des décorations seconde main ou échangez-les. Vous passez aux décorations naturelles? Fabriquez vos guirlandes maison en maïs soufflé ou en fruits séchés en créant une occasion pour les confectionner en famille ou entre amis. Les cadeaux sont-ils vraiment nécessaires? Pourriez-vous simplement réduire la quantité, procéder à un échange, voir même vous entendre sur le fait de ne plus en offrir? À moins de vouloir à tout prix donner un cadeau, discutez avec les personnes intéressées pour connaître leur opinion. Vous pourriez être surpris. Peut-être préféreraient-elles ne rien recevoir et sont mal à l’aise de refuser. Les cadeaux aux enfants sont importants? On peut trouver des jouets et des jeux usagés. Ils s’amuseront tout autant. Offrir du temps à partager, des activités et des sorties sont autant de façons de célébrer l’amour et l’amitié envers un être cher. Trouvez des cadeaux locaux, à faible impact ou mieux, réalisez-les vous-même. Si vous ressentez le besoin de les emballer, rien de plus simple. Réutiliser les papiers et les rubans récupérés d’année en année. Utilisez des pièces de tissus réutilisables, une taie d’oreiller, un bas de Noël. Vous avez l’âme artistique? Fabriquez vos sacs avec des papiers inspirants, des dessins. Ajoutez des tiges de végétaux, des cocottes, des ornements bricolés. Conservez quelques boîtes qui vous ont été impossibles d’éviter. Noël c’est aussi les bons repas et les grandes tablées. Calculez les quantités pour éviter de gaspiller. Sinon, partagez avant le départ de vos invités. Cuisinez et congelez les restes. Vous portez la même cravate à Noël depuis 3 ans? On vous le reproche vraiment ou c’est juste la photo qui vous le rappelle? Envie d’un nouvel habit? Passez à la friperie…Encore une fois, les familles constatent que tout est une question de choix, de limites personnelles et de temps. Les enfants et les adultes présents se sont bien amusés à pratiquer leur nouvelle technique de production de sacs d’emballage à partir de papier récupéré.

Faire valoir ses choix à Noël - 3 décembre 2019

Lorsque la publicité des fêtes bat son plein et que les centres d’achats vous en mettent plein la vue avec leurs décorations, comment vous positionnez-vous face à votre tendance de réduction? Avez-vous déjà reçu des cadeaux d’hôtesse superflus alors que la seule présence de vos amis vous comblait? Vous a-t-on demandé de faire une liste de cadeaux comme si on ne vous avait pas écouter durant l’année mais que là, on doive vous faire un cadeau? Décidez de vos attentes pour le temps des fêtes. Établissez clairement et ensemble les changements que vous souhaitez apporter au sein de votre entourage. Qui sait, les personnes concernées seront peut-être d’accord pour réduire ou éliminer certains échanges de cadeaux. Faites des concessions au besoin. Après tout, un virage zéro déchet peut se faire au rythme de tous. Une fois la situation convenue, il sera facile de faire respecter vos choix. Par exemple, un cadeau, aussi bien intentionné soit-il, pourra être refusé, tel que l’aviez annoncé. Cette démarche s’applique assez facilement à votre domicile.

Quand vous sortez de votre « territoire » comme le dirais Mélissa de La Fontaine, demandez que vos choix soient également respectés. Mais rappelez-vous de respecter tout autant le choix de vos hôtes. Ils auront sans doute fait un effort, juste pour vous. Vous êtes déçus de voir de la vaisselle jetable et des cadeaux par milliers? Laissez-leur le temps de réaliser la différence avec leurs visites chez vous. Peut-être seront-ils intéressés à en savoir plus? Soyez prêts à partager des trucs touchant votre tendance s’ils se montrent vraiment intéressés. Ne soyez pas de toutes les batailles, restez positifs et surtout, profitez bien des vôtres durant ce magnifique temps des fêtes!

Les cadeaux - 9 décembre 2019

Comment faire des choix judicieux de cadeaux? Ces derniers sont des objets utilisés pour témoigner de l’importance de l’autre à nos yeux, de l’amour qu’on lui accorde. Vous serez sans doute d’accord que cette affection peut certainement se signifier de façon immatérielle. Pourquoi ne pas réfléchir à la question et ajuster nos traditions?

En termes de zéro déchet, l’élimination de cadeaux est certes l’option la plus évidente. Libre à vous d’affirmer que vous ne souhaitez pas en recevoir si vous êtes confortables avec cette décision. Reste que parfois, il est plus difficile de cesser d’en recevoir que de cesser d’en offrir! Vous pourriez alors choisir les cadeaux que vous souhaitez tout de même offrir tout en respectant votre tendance zéro déchet. Pour ce faire, la pyramide inversée, appliquée dans l’ordre, décline les différentes façons de consommer tout en limitant notre empreinte écologique :

Source

Si vous tenez absolument à emballer vos cadeaux, réutilisez les sacs, les papiers et les rubans de Noël des années précédentes, fabriquez vous-mêmes des emballages en décorant les boîtes que vous n’aurez pu éviter, passez une couture au périmètre d’un reste de tissu dont vous ne saviez plus quoi faire, mettez en valeur les dessins des enfants, bref usez d’imagination!